[Compte-rendu] 31 janvier 2017 : action « light-off » à Bordeaux

Le mardi 31 janvier 2017,  à 21h, devant le musée d’Aquitaine, c’est par le nombre qu’ont répondu les participants à l’appel du « light off » co-organisé par RAP Bordeaux (Résistance à l’Agression Publicitaire) et les JEBA (Jeunes écologiste Bordeaux Aquitaine).

L’opération consistait à éteindre  symboliquement les enseignes de nuit pour sensibiliser les commerçants et la municipalité aux économies d’énergies, d’autant que les semaines précédentes, les citoyens avaient été invité nationalement à procéder au rationnement énergétique, pendant que enseignes, pré-enseignes et panneaux publicitaires retro-éclairés continuaient d’éclairer des rues vides.

Munis de perches à crochets pour éteindre les interrupteurs des enseignes, et d’affiches pour recouvrir les sucettes publicitaires, le groupe initial,  s’est séparé en deux.

C’est dans un esprit bon enfant et devant des passants, tout d’abords intrigués puis ensuite amusés, que s’est déroulée l’action dans les artères du centre ville de Bordeaux, certains d’entre eux, même, décidant d’accompagner spontanément le groupe croisé.

L’action à duré environ 2h.

Retombée presse : un article sur Rue 89 Bordeaux

Infos complémentaires

Pour le que le règlement de pub local intercommunal prenne bien en compte les propositions des élus qui veulent que ça aille plus loin :

Michèle Delaunay (PS) a proposé une mise en place de charte Haute Qualité Visuelle pour les magasins

Clément Rossignol (EELV) a proposé une extinction nocturne plus étalée. A Libourne l’extinction est validée entre 23h et 7h

En janvier, le ministère de l’écologie rappelle les écogestes à adopter pour économiser de l’électricité, nous aussi nous avons des suggestions :

* Que Ségolène Royal réponde à R.A.P sur les seuils de luminance. Aucun décret ni réponse proposés suite à cette lettre

* Rappeler que les éco-gestes sont de la responsabilité de tous(tes)

Photos : JEBA

Enregistrer