Règlement Local de Publicité Intercommunal

Pour libérer l’espace public de Bordeaux Métropole du matraquage publicitaire

QU’EST-CE QU’UN RLPi ?
C’est un Règlement Local de Publicité Intercommunal. Il a pour vocation d’imposer des règles concernant les enseignes, préenseignes et publicités sur Bordeaux Métropole.

NOTRE PROJET DE REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE INTERCOMMUNAL (RLPi)
Résumé de notre projet :
– Des panneaux de publicité limités à 2m² et la densité à un mobilier maximum par linéaire de 200 mètres
– Des dispositifs non autorisés : publicités et enseignes numériques, publicités déroulantes, publicités et enseignes lumineuses ou avec couleurs fluorescentes, publicité au sol, olfactive, sonore, par projection ou par installation d’objets sur l’espace public, bâches publicitaires et les dispositifs publicitaires de dimensions exceptionnelles.
– Des dispositifs restrictifs concernant la publicité sur les véhicules.
– Des dispositifs restrictifs concernant les aéroports, les gares et les stades.
– Pensons à protéger les enfants ! Des pubs se trouvent souvent près des écoles.

Le sondage en ligne de SudOuest du 27/11/14 indiquait que « 85% des sondés étaient favorables à la suppression de la publicité. »

Pour ces raisons et bien d’autres encore, nous demandons à Bordeaux Métropole de libérer l’espace public du matraquage publicitaire.

Le RLPi de BORDEAUX METROPOLE, doit aller plus loin en prenant compte de nos mesures.

Aujourd’hui, l’affichage publicitaire est intrusif et envahissant, il est imposé aux usagers des rues et des routes et pollue leur champ visuel.
De manière générale, la publicité manipule les gens pour les pousser à la consommation excessive et véhicule souvent des stéréotypes.
De plus, la publicité dans nos villes est source d’inégalités entre petites structures et grandes multinationales.

L’exemple de la décision du maire de Grenoble fin novembre 2014 pour une ville avec moins de pub nous montre que les pouvoirs publics ont d’autres options que de vendre les regards et pensées des citoyens.

Clôture des avis sur le site de la participation de Bordeaux Métropole

Depuis fin mai, nous avons appris que Bordeaux Métropole mettait un nouveau site de participation en place.

Nous avons découvert sur ce site que la date de clôture des avis sur le RLPi prenait fin le 10 juin 2016

Depuis 2014, sur l’ancien site de la participation, seulement 250 avis ont été déposés.

Nous avons rédigé un communiqué à ce sujet. Veut-on vraiment intéresser les citoyens sur ce projet ? Il est très difficile pour un citoyen de connaître les enjeux de ce RLPi, et d’en connaître l’avancée. De toutes façons ce RLP, comme dans de nombreuses villes ne reste qu’un « encadrement », donc, qui permet la prospérité et l’exercice des afficheurs. A propos des professionnels chargés de cet encadrement :

Le fondateur de Cadre&Cité, Thierry Vlimant a plusieurs fois été directeur régional pour le groupe Avenir jusqu’en 2000, tandis que Jean Rocher, l’associé de Cadre&Cité, a travaillé comme cadre pour JCDecaux de 1999 à 2011

RLPi voté loin des yeux des citoyens… il y a toujours des améliorations à faire !

Nous avons appris que le RLPi avait été voté en septembre. Il est toujours temps de demander à nos élus que le RLPi soit plus restrictif, notamment sur les Cleantags .

RLPi 1ère révision

Voici le RLPi en projet arrêté. Il reste encore de nombreuses restrictions qui ne seront pas faites pour que cela reste encore un beau cadeau aux afficheurs.

« Michel Duchène : Il y a d’un côté la volonté des affichistes il faut la respecter aussi, il y a une dimension commerciale et de l’autre côté la préservation des paysages et du patrimoine. Je crois qu’avec ce règlement qui a été beaucoup beaucoup travaillé par J.Mangon et les services, nous arrivons à un juste équilibre et il n’est pas figé dans le marbre aussi. Il y a le règlement et il y a l’application du règlement, le débat est en négociation avec les afficheurs. Je crois que l’expérience de Bordeaux et peut-être aussi d’autres communes permet de penser qu’à partir de ce règlement on peut petit à petit discuter avec les afficheurs et obtenir ce qu’on veut. »

Il reste encore aux élus insatisfaits par le RLPi (il y en a peu sur Bordeaux Métropole) qui ont apporté leurs idées limitatives à veiller à ce que les demandes soient appliquées :

  • Instauration d’une charte Haute Qualité Visuelle pour les boutiques, contre les publicités digitales aux couleurs criardes et lumineuses (voir)
  • Augmenter les périodes d’extinctions lumineuses pour les magasins. On ne fait pas de shopping la nuit (voir)
  • Veiller à l’équité des implantations de panneaux de pubs pour ne pas que les lieux résidentiels ressemblent à des axes routiers plein de pubs. (voir)
  • Rappeler aux mairies que le cleantag est illégal.

Exemple de délibération au conseil de Pessac (ville de Bordeaux métropole) en décembre 2016  : « Il est toujours possible d’aller plus loin comme à Grenoble », souligne Laure Curvale

 Concernant les Cleantags (tags publicitaires au sol)

RLPi 2ème révision

Voici la dernière annonce de Bordeaux métropole sur tweeter :

#urbanisme #publicité | Du 03/04 au 05/05, #enquête #publique pour l’élaboration #RLPi de #Bordeaux Métropole http://www.bordeaux-metropole.fr/Actualites/L-enquete-Publique-du-RLPi-va-commencer-Donnez-votre-avis

Veillons à ce que le #RLPi ne soit pas un cadeau QUE pour les afficheurs 😎⚠️🤑!
https://twitter.com/RAP_Bordeaux/status/841990783817400321

Comme nous avons dû apprendre par nous mêmes les enjeux de ce Règlement Local de Publicité Intercommunal nous vous invitons à consulter notre site, avec des suggestions d’améliorations : notre RLPi « alternatif » et les propositions d’élus à soutenir pour limiter le plus possible les cadeaux faits aux afficheurs.

Si nous reprenons une citation de JC Decaux lors de ses dernières apparitions « nous atteignons le (citoyen)-consommateur à travers l’élu qui doit partager notre vision ». Les élus se trouvent donc pris en sandwich entre les afficheurs et les citoyens. Le plus souvent les afficheurs arrivent à faire pression pour garder la main sur la ville.

Source : https://www.facebook.com/events/512386779151129/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer